skip to Main Content
09 67 17 95 44 Cliquez sur l'enveloppe pour un accès direct au mail

PHARMATROD : Le dépistage passe par les pharmaciens d’officine

 
Chère Consœur, Cher Confrère,

C’est une histoire de vie… D’une femme, ou d’un homme… Chacun mène une existence bien loin des comportements que l’on dit « risqués ». Pourtant, tous les deux ont pu être en contact avec le virus de l’hépatite C au cours de leur vie et être infectés sans le savoir, car les contaminations sans prise de risque sont possibles.Des soins dentaires, une transfusion, une chirurgie ou un accouchement difficile il y a quelques années ? Une petite coupure de rasoir chez le coiffeur ? Tatouage ? Acupuncture, mésothérapie ? La liste ne s’arrête pas là… Près de 70 000 personnes en France seraient porteuses du virus de l’hépatite C sans le savoir ! Elles ne présentent aucun risque actuel et, de surcroît, ne se perçoivent pas comme potentiellement infectées…Cette maladie évolue silencieusement et peut déboucher sur un cancer du foie. Pourtant, il est possible d’enrayer cette évolution dramatique car, aujourd’hui, on guérit de l’hépatite C en 2 à 3 mois dans 100% des cas et avec un traitement très bien toléré. Encore faut-il être diagnostiqué !
Ainsi, il est actuellement recommandé d’effectuer le dépistage du VHC chez tous les adultes au moins une fois au cours de leur vie,en association à celui des autres infections virales pour avoir l’opportunité de détecter des malades non conscients de leur infection et de les soigner à un stade précoce de l’infection asymptomatique, tout en évitant les transmissions et la progression de la maladie.

Pourquoi les pharmaciens officinaux dans le dépistage ?

Un dépistage universel efficace est irréalisable sans la participation active des professionnels de santé les plus proches de la population générale. Se plaçant à l’opposé des pratiques revendiquées de vente de matériel de dépistage par les circuits de grande distribution… Les pharmaciens peuvent eux-mêmes dépister et orienter les porteurs chroniques vers une prise en soin et une guérison systématique dans le cas de l’hépatite C. Ils sont en mesure de participer de manière décisive à l’élimination de cette épidémie cachée.

Une nouvelle ouverture professionnelle pour les officines

Le pharmacien ne doit pas se restreindre dans le parcours de soins à l’aval de la prescription mais se projeter en amont du traitement, dans le dépistage. En professionnel de santé reconnu par la population, les pharmaciens d’officine peuvent faire valoir leur spécificité en tant qu’acteur de soins majeur. Les textes réglementaires ont d’ailleurs récemment confirmé toute l’importance du pharmacien dans le dépistage. En y effectuant dans des actions de dépistage, les officines exercent pleinement leur rôle de postes avancés de santé publique, au bénéfice de la santé de tous. 

Comment s’associer à ces actions ?

Le 26 novembre 2018 nous débutons une campagne de dépistage de 6 mois,organisée par les services Rétrocession, Hépato-gastroentérologie et Infectiologie VIH de l’APHM en partenariat avec le Syndicat Général des Pharmaciens des Bouches du Rhône (FSPF 13), l’Union des syndicats des pharmaciens d’officine (USPO), l’URPS Pharmaciens Paca, le Réseau Santé Vieux-Port et l’association SOS hépatites Paca.
Cette campagne repose sur la participation des pharmaciens d’officine volontaires de Marseille et sa région dont l’objectif sera :
– Effectuer un dépistage combiné des maladies virales chroniques par des TROD confidentiels, anonymes et gratuits réalisés par vous pour vos patients.Tout le matériel sera fourni, de même qu’une formation préalable à son utilisation.
– Informer, diffuser, orienter, encourager leurs patients à bénéficier d’une action de dépistage. Les supports d’accompagnement seront également fournis.

 

Préalablement à cette opération les pharmaciens voulant effectuer des TROD seront formés au cours d’une soirée de formation de 2h où seront détaillés la mise en place et le suivi de cette action de dépistage. 

Deux dates sont disponibles et soumises à votre choix : 20 et 22 novembre 2018 à partir de 20:30 à l’hôpital de la Conception (programme ci-dessous).

Téléchargez le bulletin d’inscription

Albert Darque, Philippe Monges, Isabelle Portal, Isabelle Ravaux.

Venez, nombreux, vous associer à cette lutte et nous y retrouver !

Back To Top
×Close search
Rechercher