skip to Main Content
09 67 17 95 44 Cliquez sur l'enveloppe pour un accès direct au mail

Covid-19 : l’action de l’Ordre et les mesures impactant les pharmaciens 

Edito de Carine Wolf-Thal

Chers confrères,

Dans cette période particulièrement difficile et inédite, j’ai pleinement conscience des difficultés auxquelles vous êtes confrontés chaque jour pour exercer votre métier, pour répondre à toutes les inquiétudes et demandes des patients, mais aussi de vos équipes. Je tiens à vous exprimer toute ma gratitude et mes encouragements renouvelés pour votre investissement et votre engagement sans relâche. Aujourd’hui, c’est toute la chaîne pharmaceutique qui montre sa réactivité et sa solidarité, aux côtés des autres professionnels.

Sachez que depuis le début de la crise, l’Ordre s’est fortement mobilisé pour vous accompagner et faire valoir les problématiques de la profession, qu’il s’agisse des pharmaciens de l’industrie, de la distribution en gros, des dispensateurs en ville comme à l’hôpital et des biologistes médicaux.

Nous sommes en contact permanent avec les pouvoirs publics pour organiser l’action des pharmaciens, en veillant à proposer des solutions pour répondre aux besoins des patients mais aussi aux difficultés que vous rencontrez.
Notre objectif est aussi de vous tenir au courant, en temps réel, de toutes nouvelles informations qui pourraient vous aider dans l’exercice de vos métiers ; nos supports et outils d’information sont actualisés en permanence pour y répondre.

Je sais que de nombreuses questions, dont les réponses sont attendues de l’Etat restent en suspens et de nouvelles se posent chaque jour. Croyez bien que je m’efforce avec détermination, en lien avec les présidents de chacun de vos métiers, d’obtenir des réponses et de débloquer certaines situations. N’hésitez pas à solliciter vos conseillers ordinaux, qui sont là pour vous accompagner dans votre exercice.

Restez aussi vigilants car les démarchages frauduleux, qui concernent les masques, les solutions hydro-alcooliques, et désormais les autotests et les réactifs utilisés par les laboratoires, se multiplient.

Une nouvelle fois, je vous remercie pour votre solidarité et votre dévouement sans faille qui nous permettront, j’en suis sûre, de surmonter collectivement cette crise. Prenez soin de vous et de vos proches.

Carine Wolf-Thal
Présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens

Actions d’information mises en oeuvre par l’Ordre

L’Ordre veille à diffuser toutes les informations dont il dispose pour vous accompagner dans votre exercice :

• Une rubrique dédiée sur son site Internet et des actualités quotidiennes
• Des foires aux questions par métier de la pharmacie régulièrement actualisées

officine
pharmacie à usage intérieur (PUI)
industrie
biologie médicale
distribution en gros

• L’application mobile « Ordre Pharma » disponible sur smartphone (Android et iOS), pour être informé en temps réel des actualités.
• Les messages urgents de la Direction générale de la santé sont transmis en alerte via le Dossier Pharmaceutique aux pharmaciens d’officine, distributeurs en gros et de pharmacies à usage intérieur.
• Les mails adressés par certains Présidents de section aux pharmaciens inscrits pour les informer de l’évolution de la situation et des outils mis à disposition
• Divers outils d’information et de communication sont mis à disposition sur le site du Cespharm (affiches, vidéos, document professionnel)

Lettre d’Olivier Véran aux professionnels de santé 

Consulter ici la lettre du ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, en date du 27 mars 2020

Principales mesures impactant chaque métier de la pharmacie

 * Pharmaciens d’officine

En cette période inédite, les prérogatives des pharmaciens d’officine sont largement amplifiées compte tenu de leur accessibilité à la population :
• Autorisation exceptionnelle de renouvellement de traitement chronique sur présentation d’une ordonnance renouvelable expirée
• Distribution tracée de masques du stock d’Etat aux professionnels de santé libéraux prioritaires
• Préparation de solutions hydro-alcooliques conformément aux formules autorisées
• Règles dérogatoires de dispensation de certains médicaments :
◦ Paracétamol sans prescription médicale : limitation de dispensation à 1 boîte pour un patient ne présentant pas de symptôme ; 2 boîtes en cas de symptôme (douleurs et/ou fièvre)
◦ Plaquenil (hydrochloroquine), kaletra et génériques (lopinavir/ritonavir) : dispensation uniquement sur prescription médicale dans les indications habituelles de l’AMM
◦ Rivotril injectable : dispensation hors AMM dans le cadre du traitement du Covid-19 possible sur présentation d’une ordonnance le mentionnant
• Pour permettre l’accès aux renouvellements de médicaments habituellement délivrés par une pharmacie à usage intérieur (PUI) aux patients ne pouvant se déplacer, la pharmacie d’officine peut récupérer, par l’intermédiaire d’un grossiste-répartiteur, le traitement préparé par la PUI pour le dispenser.
• Rôle d’alerte vis-à-vis des forces de l’ordre, face à un signalement d’une personne victime de violences intrafamiliales et d’orientation vers des organismes de prise en charge dédiés. Une communication ultérieure précisera les modalités de ce dispositif.

>> Pour en savoir plus : foire aux questions officine

L’officine restant un lieu pouvant accueillir du public, l’Ordre et les syndicats officinaux ont élaboré des conseils pratiques pour l’accueil des patients, la tenue des officines, le nettoyage, la protection des proches…
* Pharmaciens industriels et de la distribution en gros

Les pharmaciens responsables et leurs équipes sont particulièrement sollicités par la crise sanitaire. Leur mobilisation massive, la capacité d’anticipation, la vigilance et la proactivité dont ils font preuve permettent de :
• Maintenir la continuité de leur activité et de l’approvisionnement en médicaments pour les officines et les PUI ;
• Veiller à préserver la qualité des médicaments et la sécurité de l’acheminement dans le meilleur intérêt du patient ;
• Recentrer sur les opérations essentielles et différer celles qui peuvent l’être ;
• Surveiller les ventes et le niveau des stocks.
Toujours en assurant la meilleure protection à l’ensemble des salariés de la chaîne de distribution du médicament.

Pharmaciens industriels

En lien avec les laboratoires pharmaceutiques, l’ANSM suit quotidiennement et de façon très rapprochée l’état des stocks et des approvisionnements, pour les médicaments dits d’intérêt thérapeutique majeur utilisés par les patients au quotidien pour la prise en charge de leurs pathologies chroniques ou aiguës mais aussi pour l’ensemble des traitements utilisés dans la prise en charge des patients Covid-19 en ville ou à l’hôpital.

Les établissements pharmaceutiques de fabrication de médicaments à usage humain peuvent produire des solutions hydro-alcooliques, conformément aux formules autorisées.

 >> Pour en savoir plus:  foire aux questions pharmaciens industriels

 Pharmaciens de la distribution en gros

Les grossistes-répartiteurs et les dépositaires continuent de distribuer quotidiennement aux officines et aux établissements de santé l’ensemble des médicaments nécessaires aux patients et assurent, en fonction des demandes de Santé Publique France, la distribution des masques du stock d’Etat vers les officines.

Dans le cas d’un patient ne pouvant se rendre en établissement de santé pour retirer son renouvellement de traitement en rétrocession, les grossistes-répartiteurs peuvent être chargés de récupérer les médicaments à la PUI et de les acheminer en officine.

>> Pour en savoir plus : foire aux questions pharmaciens de la distribution en gros.

* Pharmaciens biologistes médicaux

Lieux restant ouverts au public, les laboratoires de biologie médicale doivent maintenir leur activité en mettant en œuvre toutes les mesures de protection des équipes et de distanciation sociale. Ils sont pleinement mobilisés pour la réalisation de test de dépistage des patients suspects Covid-19.

Il est à noter que :
• Les tests sérologiques (rapides et ELISA), ne sont pour l’instant recommandés ni pour le diagnostic, ni pour le dépistage, mais seront utilisés pour la surveillance sérologique, selon les orientations du gouvernement ;
• Dans le cadre du diagnostic Covid-19, de nombreuses propositions de tests rapides (sérologiques IgG/IgM et Ag) sont actuellement présentées mais n’ont pas été évaluées et ne sont recommandées ni par la HAS, ni par l’OMS.
Les audits COFRAC sont suspendus pendant la période de confinement.

>> Pour en savoir plus : foire aux questions pharmaciens biologistes médicaux

* Pharmaciens des établissements de santé

Dans un contexte d’organisation fluctuante au quotidien, diverses mesures sont venues modifier l’exercice des pharmaciens hospitaliers. Parmi elles :
• L’autorisation exceptionnelle de renouvellement de traitement chronique sur présentation d’une ordonnance expirée via la rétrocession ;
• La dispensation au public par les pharmacies à usage intérieur autorisées :
◦ de l’hydroxychloroquine et de l’association lopinavir/ritonavir
◦ de paracétamol injectable
• La préparation de solutions hydro-alcooliques conformément aux formules autorisées
• Pour permettre l’accès au renouvellement de médicaments habituellement délivrés en rétrocession aux patients ne pouvant se déplacer, la PUI peut préparer le traitement qui sera acheminé par un grossiste-répartiteur vers la pharmacie d’officine la plus proche.

Dans le même temps, les pharmaciens des établissements de santé veillent à un approvisionnement continu en médicaments et dispositifs médicaux dans un contexte tendu de très forte demande pour certains produits.

>> Pour en savoir plus : foire aux questions pharmaciens de PUI

Attestation pour les déplacements professionnels

Pour se déplacer de son domicile à son lieu de travail, il est nécessaire de se munir, outre de sa carte d’identité :

• Pour les salariés, d’un justificatif de déplacement professionnel fourni par l’employeur, valable pendant toute la durée des mesures de confinement et n’a donc pas à être renouvelé tous les jours.
• Pour les non salariés : d’une attestation de déplacement dérogatoire à télécharger ou à reproduire sur papier libre accompagnée d’un justificatif d’exercice.

Les documents relatifs à l’inscription 2020 à l’Ordre permettant de justifier de l’exercice en cours, habituellement délivrés mi-mars, ne sont pas encore disponibles (carte professionnelle, caducée professionnel).

En cas de contrôle par les forces de l’ordre, les pharmaciens peuvent présenter au titre de justificatif, leur carte professionnelle ordinale avec photo (2019), leur carte professionnelle de santé (CPS) ou une impression de la page de l’annuaire (disponible sur smartphone) sur laquelle ils figurent, éventuellement accompagnée de cette explication, ou encore, pour les pharmaciens biologistes, leur caducée envoyé début janvier 2020.

Continuité des services de l’Ordre

Les différents conseils de l’Ordre, avec l’appui de leurs collaborateurs permanents, se sont organisés pour assurer la continuité de leurs missions dès les premières mesures de confinement et poursuivre l’accompagnement et l’information les pharmaciens au plus près de l’actualité. Les équipes sont en télétravail et disposent pour cela des outils collaboratifs leur permettant de communiquer ensemble et d’assurer au mieux, au regard des circonstances, le suivi de dossiers.

Pour nous joindre, nous vous invitons à privilégier la voie électronique : pour contacter l’Ordre.

Back To Top
Rechercher