skip to Main Content
09 67 17 95 44 Cliquez sur l'enveloppe pour un accès direct au mail

brochure-dpVous devez délivrer la nouvelle brochure aux patients

La nouvelle version de cette brochure pour le grand public – « Le Dossier Pharmaceutique – plus de sécurité pour votre santé »  permet une mise à jour des informations qui doivent être portées à la connaissance des patients à l’ouverture de leur Dossier Pharmaceutique. Celle-ci inclut notamment l’allongement de la conservation des données vaccinales pendant 21 ans, effectif dans le DP depuis cet automne, ainsi que les conditions d’accès au DP à l’hôpital. Cette nouvelle édition de la brochure revient aussi sur les modalités d’ouverture de DP pour les mineurs et les majeurs sous tutelle, et pour les personnes ne pouvant se déplacer.

Remise obligatoire de la brochure au patient

Sur le plan graphique, la nouvelle brochure se démarque assez fortement de la précédente version datant de janvier 2013, afin qu’il soit facile de les distinguer et de jeter les anciennes. Pour rappel, sa remise au patient est obligatoire – au regard de la loi Informatique et Libertés – lors de toute ouverture de DP. Par ailleurs, sa mise à disposition permanente au comptoir est encouragée afin de continuer à faire connaître davantage le Dossier Pharmaceutique. Aujourd’hui, près de 35 millions de DP sont actifs (c’est-à-dire utilisés au moins une fois lors des 12 derniers mois). 99,8 % des officines et 250 pharmacies à usage intérieur (PUI), soit 9 % des PUI, sont raccordées (chiffres au 1er octobre 2016).

Pour vous accompagner dans l’utilisation du DP au quotidien, un guide pratique, à jour également de ces dernières évolutions, est à votre disposition sur l’Espace pharmaciens du site de l’Ordre, dans la rubrique L’exercice professionnel > Dossier Pharmaceutique. Vous pouvez également le consulter au format pdf  ici .

Rappel – Ouverture d’un DP : le consentement est obligatoire

Pour pouvoir créer un DP, le pharmacien doit recueillir le consentement exprès et éclairé du patient. L’article L. 1111-23 du code de la santé publique précise qu’« afin de favoriser la coordination, la qualité, la continuité des soins et la sécurité de la dispensation des médicaments  […], il est créé, pour chaque bénéficiaire de l’assurance maladie, avec son consentement, un dossier pharmaceutique ».

Impossibilité technique de créer un DP après 3 refus du patient

Le patient est libre de refuser l’ouverture d’un DP, c’est son droit. Et vous devez respecter son choix. L’hébergeur de données du DP garde en mémoire chaque proposition de création d’un DP refusée par le patient. Jusqu’à présent, selon l’autorisation de la CNIL, si un patient avait déjà refusé trois fois la création d’un DP, le pharmacien ne devait plus la lui proposer. Pour renforcer le respect de cette demande de la CNIL, désormais, après trois refus du patient, toute tentative de création de DP est techniquement bloquée pendant trente-six mois. Si le pharmacien tente d’ouvrir un DP, un message d’erreur est envoyé au logiciel de gestion d’officine.

La brochure destinée aux patients sur le Dossier Pharmaceutique (DP) a été mise à jour. Vous devez la commander sur le site du Cespharm. Important : à réception de la nouvelle brochure, n’oubliez pas de jeter les anciennes.

Img-Fiche-liaisonCette fiche permet au patient de lister les professionnels de santé de ville (médecin, infirmier, pharmacien, kinésithérapeute…etc.) ainsi que les accompagnants médico-sociaux qui le prennent en charge  habituellement dans son parcours de soins.

En cas d’hospitalisation, cette fiche est un outil précieux pour l’équipe hospitalière à qui le patient l’aura remis. Elle permet à l’hôpital de contacter les professionnels de santé de ville pour toute demande de renseignements sur les traitements ou les antécédents des patients.

Cette fiche facilite la sortie d’hôpital et le retour à domicile : elle permet à l’équipe hospitalière d’orienter les patients vers les professionnels de santé de proximité en sortie qu’il a lui-même indiqué, les plus à même de répondre à leurs demandes.

Cette fiche est garante du libre choix du patient, droit fondamental de la personne malade.

Au travers de cet outil notamment, les professionnels de santé s’engagent à améliorer la prise en charge pluriprofessionnelle.

De plus en plus d’établissements intègrent cette fiche de liaison dans leur dossier d’entrée.

Télécharger la fiche

Sortie hopitalDepuis mars 2013, l’Union régionale des pharmaciens de Provence-Alpes Côte d’Azur a pris à bras le corps le sujet de la coordination des soins à la sortie des hôpitaux.
Ce faisant, elle se positionne avec détermination en faveur de l’accès aux soins de proximité des habitants de la région à la sortie de l’hôpital en particulier.
Une première phase test menée sur les bassins de Gap et Hyères a permis aux patients de ces territoires de profiter de la coordination des soins en sortie d’hôpital et d’être ainsi mieux suivis dans leur parcours de santé.
Les pharmaciens se mobilisent massivement pour améliorer l’organisation et la visibilité des soins de ville, grâce notamment au travail de deux coordinatrices et de pharmaciens volontaires référents sur l’ensemble de la région.

Concrètement, les pharmaciens tiennent notamment à disposition de leurs patients une fiche de liaison ville-hôpital. Cette fiche, permet au patient de désigner les professionnels libéraux et accompagnants qui le prendront en charge à sa sortie d’hôpital. Elle permet de faciliter l’orientation des patients en sortie d’hospitalisation et de garantir le respect de leur libre choix.

Un document de transmission est aussi à disposition : le patient le conserve à son domicile où chaque professionnel de santé peut noter son passage et faire des commentaires à destination des autres professionnels de santé.

Des questionnaires de satisfaction patient et de suivi des pharmaciens ont aussi été mis à disposition des patients et des pharmaciens de la région afin de répondre au mieux aux besoins de la population et des pharmaciens.

Par ailleurs, des ordonnances types ont été conçues par l’URPS pour permettre aux professionnels de santé de faciliter la prescription de matériel médical. Ces ordonnances sont pré-remplies : le professionnel de santé prescripteur n’a plus qu’à cocher les spécificités du matériel médical.

Toujours dans l’optique d’aider à la prescription du matériel médical, un livret de conseils et d’informations a été réalisé. Il recense, de façon non exhaustive, les grandes classes de matériel nécessaires à la prise en charge des patients à domicile et donne des informations d’ordre médical, financier, logistique.

Un référentiel est également mis à disposition des professionnels de santé qui souhaitent être épaulés dans la prise en charge de patients en sortie d’hôpital. Ce référentiel demeure en constante évolution et fait l’objet d’améliorations permanentes de divers groupes de travail.

Back To Top
×Close search
Rechercher